J'ai commencé à travailler en 1987. Je sais je ne suis pas tout jeune. J'ai mis du temps à comprendre pourquoi, malgré des compétences, je n'étais pas promu, je voyais des collègues me passer devant. C'était totalement injuste, pensais je alors. Il y avait et il y a toujours un discours des grandes boîtes que nous sommes dans un monde de méritocratie ou les compétences sont valorisées. Ayant perdu pas mal de cheveux et ceux qui me restent étant gris, voire blancs, je vois les choses un peu différemment maintenant.  Il y a un facter politique ou pour le dire de manière plus neutre, un facter psychologique et relationnel dans la réussite professionnelle. Rares sont les personnes qui travaillent seules, en tout cas dans la vie de bureau en général. J'ai mis du temps à comprendre toutes les implications de cette réalité dont j'ai parfois fait amèrement l'expérience.

Pour mettre les choses au clair tout de suite, et éviter de perdre du temps, il est important de se mettre en tête une première vérité : Le monde du travail est injuste ! donc arrêter de vous lamenter sur l'injustice dont vous êtes victimes si vous voulez progresser professionnellement. Ne gaspillez pas votre énergie psychique à vous lamenter et prenez plutôt les choses en main. Vous n'êtes pas assez bon dans la gestion des relations avec votre chef et vos collègues pour progresser. Utilisez votre énergie à améliorer ces relations, ce sera beaucoup plus satisfaisant.

Deuxième réalité qu'il est impératif d'accepter même si elle est déplaisante : le monde du travail n'est pas démocratique. J'ai eu personnellement énormément de difficulté à accepter cette réalité. Je suis fondamentalement un anarchiste, comme me le rappelait récemment mon fils de 21 ans. Je suis égalitaire, fondamentalement, radicalement, un libertaire dans l'âme. Je me méfie de tout pouvoir, car il est forcément oppression. Avec l'age j'ai fini par comprendre que c'est un mal nécessaire, mais entre adultes, j'ai une tendance à considérer que tout le monde a une voix, que tout le monde a le droit d'avoir une opinion. Je suis pour le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple ! Dans le monde des grandes entreprises, j'ai appris durement que cette formule ne s'applique pas, mais alors pas du tout.

fDans le monde du travail, certaines personnes ont plus de pouvoir que d'autres. Il ne s'agit pas forcément du chef car c'est comme dans une famille, le traditionnel 'chef de famille' n'est pas forcément la personne qui a le plus de pouvoir dans les faits. Dans le monde du travail c'est un peu la même chose aussi il est fondamental pour survivre ou progresser d'identifier qui a quel pouvoir. Il peut être partagé entre plusieurs personnes. En tout état de cause, il n'y a rien qui ressemble à une démocratie. Dès que vous aurez admis cela, vous aurez déjà beaucoup progressé et serait en meilleur position. Car vous aurez identifié les personnes avec qui il est important d'entretenir de bonnes relations.